éditions Flammarion·témoignage

Il n’est jamais trop tard pour éclore de Catherine Taret

couv18510656

 

Mon avis 

Une collègue m’a prêté ce livre, le titre et la couverture m’ont tout de suite séduite.

Ce livre parle de l’expérience personnelle de Catherine en tant que « late bloomer »,

Expression en anglais qui veut littéralement dire « plante à floraison tardive », couramment utilisé pour décrire les gens qui se révèlent, qui fleurissent plus tard. Un enfant qui parle ou se met à marcher plus tard que les autres. Un adulte qui trouve sa voie, l’amour, le succès, la reconnaissance plus tard dans la vie.

J’ai aimé cette lecture pour son côté poétique et réaliste, les illustrations et les citations personnelles de l’auteure. Il y avait un côté rafraichissant dans son écriture et ses idées.
Je ne sais pas vraiment si c’est un point positif ou négatif, mais j’ai eu le sentiment qu’elle a écrit ce livre plus pour elle, que pour « nous », comme un exercice de thérapie. Là où ça a bloqué c’est que je ne me suis pas du tout identifié à l’auteur et certains passages du roman m’ont ennuyés.
Ce livre ne plaira pas à tout le monde, mais le sujet est intéressant et il fait du bien au moral. Ca permet de dédramatiser sur notre vie, si tout ne s’est pas passé comme on l’a souhaité, de se rendre compte qu’il faut vivre pour nous et surtout à notre rythme.
Un livre doudou parfait pour l’automne sous son plaid et un chocolat chaud plein de marshmallows 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s